A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Pixies

Bossanova

(1990, 4AD Records) USA, Boston.

Bon, tout le monde à peu près connait les Pixies.

Je viens de recevoir y a pas longtemps « Bossanova » et il mérite franchement d’être ré-écouté avec attention.

Déjà, comme cet album sonne bien !

En fait mon premier coup de foudre a été pour le titre Allison. J’adore les accords choisis, les rythmes, le solo de guitare à 0:37. J’adore ce type de changement de riff toutes les 10 secondes. Seul reproche : ce titre est vraiment très court.

All Over The World est vraiment énorme, en plus d’un thème superbe, les doublages guitares en fond etc rendent vraiment le titre excellent.

Rock Music est un titre énorme aussi, très puissant et le chanteur crie carrément, plus proche de leurs anciens albums.

J’ai redécouvert récemment Velouria et c’est marrant car je connais finalement plus la reprise de The Bad Plus (http://www.radiatorhymn.com/?p=722) (énorme intro).

Enfin j’aime beaucoup Blown Away, avec cette énorme réverbe sur la voix et cette ensemble de guitare rythmée + solo en arrière plan.

Cet album est un Must.

===============

COUP DE COEUR : MY TOP 5

===============

1. Allison
2. All Over The World
3. Rock Music
4. Velouria
5. Blown Away

http://www.myspace.com/pixies

1 comment to Pixies

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.