Pick-A-Review

Listener <br> Wooden Heart Listener <br> Return To Struggleville The Plot To Blow Up The Eiffel Tower <br> Dissertation The Plot To Blow Up The Eiffel Tower <br> INRI The Plot To Blow Up The Eiffel Tower <br> If You Cut Us The Plot To Blow Up The Eiffel Tower <br> Love In The F Duck Duck Goose <br> Off Yourself Heavy Heavy Low Low <br> ...Fuck it ?! Heavy Heavy Low Low <br> Turtle Nipple And The Toxic Sh Heavy Heavy Low Low <br> Everything's Watched, Everyon The Jesus Lizard <br> Shot The Jesus Lizard <br> Liar The Blood Brothers <br> ...Burn, Piano Island, Burn The Blood Brothers <br> Crimes The Blood Brothers <br> March On Electric Children The Blood Brothers <br> Young  Machetes Duck Duck Goose - Noise Noise And More Noise The Knife - Deep Cuts Socalled - Ghetto blaster Forreign Beggars - United Colors Of Beggatron

Warpaint

Fool

(2010, Rough Trade) USA, Los Angeles

J’ai reçu il y a peu le nouvel de Warpaint, et je n’ai pas été déçu !
On a cette fois une production bien plus puissante et léchée.
Mon titre préféré Bees a un côté dark que j’apprécie particulièrement, un son de basse énorme et un genre d’intro à la Portishead.
Undertow, Composure et Set your arms down sont les titres que je trouve le plus dans l’esprit du premier album, avec des nappes de guitares très bien mises en valeur.
Je leur jalouse Shadows avec une intro à la guitare en faisant des accords en vibrato, quelquechose que j’ai voulu faire dans mes compos avec Forty-two the band depuis quelques temps haha.

Je regrette juste l’arrêt des effets sur les voix qui amenaient un petit côté punk/expérimental. « Fool » reste un très bon album

http://www.youtube.com/watch?v=R96koewFtso

===============

COUP DE COEUR : MY TOP 5

===============

1. Bees
2. Undertow
3. Shadows
4. Composure
5. Set your Arms Down

http://www.myspace.com/worldwartour
========================================

Exquisite Corpse

(2008, Manimal Vinyl) USA, Los Angeles

J’ai lu le nom de Warpaint pour la première fois sur mon ticket pour voir les excellents We are Wolves à la Maroquinerie (chroniqués prochainement) et les Surfer Blood.
J’avais acheté Exquisite Corpse en avance et je le trouvais déjà très intéressant, avec le tube Elephant et ses expérimentations sur les voix (Effets de Shutter)
Mais après les avoir vu les 4 filles de Warpaint en live, j’ai pu me rendre compte qu’elles étaient toutes de très bonnes musiciennes, qui apportaient chacunes quelquechose à l’ensemble.
C’est également la première fois que j’ai vu une bonne batteuse en live, avec énormément d’énergie, des rythmes recherchés et avec un réel groove.
On ressent une énergie parfois punk, comme dans Krimson, probablement décelée est mise en avant par John Frusciante des Red Hot Chili Peppers qui a mixé et masterisé l’album.
Enfin il y a quelques lentes ballades comme Beetles et Stars, où l’on appréciera les talents de chanteuses des deux guitaristes.
La bassiste est quand à elle totalement « envoutée » par sa musique.

A ne pas manquer !

http://www.youtube.com/watch?v=yOFxb0F2F2A&feature=related

===============

COUP DE COEUR : MY TOP 5

===============

1. Elephants
2. Krimson
3. Beetles
4. Stars

Pony Pants

Five

(2007, Bad Master Records) U.S.A., Pennsylvanie

Je suis tombé sur ce groupe sur un flyer où ils partagaient une date avec All Leather (Side Project de Justin Pearson, The Locust)

Ce groupe a tout d’abord une formation un peu spéciale, boite à rythme, basse, guitares et chant féminin.

J’ai tout de suite adoré la chanson Bridge to Belidge, avec tout d’abord une bonne production, des harmonies aux guitares bien trouvées. J’aime beaucoup le fait que la basse suive la guitare, avec un jeu du coup très « guitare » à la basse. La voix d’Emilie est un vrai plus entre un Guts Pie Earshot anglais et Bikini Kill.
Les autres titres sont plutôt différents.

Slay the ego est un titre qui évolue beaucoup, mais je trouve que la partie batterie est très bizarre et pas toujours adaptée. The Woodlands et Baby got Backwards ont des influences Heavy Metal bien plus mises en avant que dans les autres titres.

Petit coup de coeur au remix minimal par Genghis Tron de Baby got Backwards.

Reste à voir ce qu’ils vont faire par la suite…

Je n’ai trouvé que leur page Last.fm avec des extraits : http://www.lastfm.fr/music/Pony+Pants/Fives

===============

COUP DE COEUR : MY TOP 5

===============

1. Bridge to Belidge
2. The Woodlands
3. Slay the Ego
4. Baby got Backwards

http://www.myspace.com/ponypants

Circle

Triumph

(2009, Fourth Dimension Records) Finland

Comment, après avoir fait une performance vocale de deux minutes oscillant entre Avishai Cohen (comment ose-je), Dave, Claude François, Pavarotti et Danni Filth, peut-on, décider d’enchainer un riff jazz/rock en boucle pendant 10 minutes dans Virsi ?

Jussi Lehtisalo est un Artiste.
Avec sa formation Circle, il délivre ovni sur ovni (une vingtaine d’albums et autant d’Ep/live) depuis 1991 et est l’incontournable génie expérimental/Kraut Finlandais.
J’ai découvert ce groupe en première partie de Melt Banana le 16 Septembre 2010 à la Maroquinerie.
Je n’ai pas forcément aimé leur set, avec des titres récents d’un grind de mauvais goût et très répétitif.

Cependant je fus frappé par la beauté magique de l’instant de leur dernier morceau Murheenkryyni.
Il s’agit de 7 interminables minutes d’un riff bouclé, avec une performance vocale inouïe et sublime, le tout vêtu d’une casquette de capitaine marin et un pantalon moulant strass-fluo du meilleur goût.
Je ne connais personne qui n’a pas pleuré en écoutant cette oeuvre de Dieu, à part une NYaise.
L’album retranscrit bien les qualités de la voix de Jussi, pas forcément la puissance musicale ressentie en live.
Il s’agit d’un long double album où les autres titres m’inspirent indifférence, je suis trop jeune et fermé d’esprit pour entrer dans la sphère de circle.

ah. ah.

===============

COUP DE COEUR : MY TOP 5

===============

1. Murheenkryyni
2. Virsi

http://www.myspace.com/circlefinland

Lil Wayne

I’m not a Human Being

(2010, young Money) USA, NY

« uhhh, swag on infinity  » Lil Wayne.

Je viens de recevoir le huitième album de Lil Wayne et je suis agréablement surpris de retrouver certains éléments que j’aimais dans « Tha Carter III ».

J’étais un peu déçu par « Rebirth » ne trouvant pas son mélange hiphop/rock réussi.

Lil Wayne aime les Hauts-de-Seine (92) et le prouve dans son titre éponyme I’m not a Human Being :  »I stand tall like a muthafuckin 9-2  » :)

Cette fois, les guitares sont bien dosées et Lil Wayne nous délivre un flow énergique, plutôt différent des prestations « molles » qu’il nous a offerte sur « Rebirth ».
Cela aussi dû probablement à un kick très puissant, masterisé par Brian « Big Bass » Gardner, qui porte bien son nom.

Dans la famille gros flow, je voudrais I don’t like the Look of it avec une prod qui me fait penser à The Prodigy Baby’s Got A Temper, Bien énergique et efficace.
YM Banger me fait penser, elle,  à un univers à la Missy Eliott et avec une prod un peu barrée.

Je citerai enfin, Bill Gates avec une prod à la Booba, et une voix bien motivée ce qui fait toujours plaisir.

Lil Wayne remonte la pente, vivement « Tha Carter IV ».

===============

COUP DE COEUR : MY TOP 4

===============

1. I’m not a Human Being
2. I don’t like the Look of It
3. YM Banger
4. Bill Gates

http://www.myspace.com/lilwayne

cLOUDEAD

Ten

(2004, Anticon Records) USA, California

Je suis tombé sur le label Anticon en 2005, Quand Main-ro m’a passé le « Anticon Sampler: 1999-2004″. J’ai tout d’abord été marqué par le flow et le timbre particulier de Doseone. J’ai alors écouté « Hemisphere », son premier album, que je vais chroniquer sous peu et assez vite cLOUDDEAD.

Il est plutôt difficile de décrire cette musique,  Il s’agit d’un hiphop expérimental avec des prods très aériennes, avec beaucoup de réverbe. Il s’agit du side project de Doseone et Why? au chant, Odd NosDam aux prod.

La chanson qui m’a le plus frappé est Rifle Eyes, un titre avec des flows très rapides tout en étant un titre plutôt calme et aérien. Les réponses en écho des deux MCs sont intéressantes de part leurs timbres différents et facilement identifiables.

Le titre Dead Dogs Two est dans la même veine avec un break très intéressant à 2:02, avec juste le beat et les deux voix et une progression intéressante.

Pop Song est quant-à elle envoutante, lente, on se retrouve bercé par les basses rondes et longues.

Je n’ai gardé que trois titres, car ils sont ceux qui se démarquent le plus des autres sur l’album, cependant « Ten » est un album que j’aime à écouter dans son intégrité comme un seul long titre. Je vous invite à en faire de même.

===============

COUP DE COEUR : MY TOP 5

===============

1. Rifle Eyes
2. Dead Dogs Two
3. Pop Song

http://www.myspace.com/clouddeadrecords

Squarepusher

Shobaleader One – d’Demonstrator

(2010, Warp Records) UK

Cover de Squarepusher - Shobaleader One, d'Demonstrator

Tom Jenkison a une fois encore été très loin…
Dès la première chanson Plug Me in, on sait à qui on a à faire, même si ce premier titre aborde un genre un poil différent et toujours aussi difficilement définissable (Rock/Jazz/Electro/RnB ?)
Sur la plupart des titres, on est toujours dans la lignée de ses précédents « Just a Souvenir » et « Numbers Lucent », il progresse sur ce genre de rock/jazz/electro avec cette fois beaucoup plus de chant/vocoder et une production moins Lofi, peut-être probablement dû à l’utilisation d’une batterie électronique au lieu d’une acoustique enregistrée de façon cheap dans les précédents albums.
En parlant de Vocoder et de Talkbox, il en a probablement étudié toutes les combinaisons possibles dans l’excellente Laser Rock qui est la chanson parfaite à écouter avant de dormir pour aller danser main dans la main avec nos amis les robots.
On retrouvera un clin d’oeil à  » Solo Electric Bass 1  » dans la chanson Endless Night avec une intro très Jazz/Funk à la Marcus Miller qui évoluera avec des voix toujours plus vocodées et harmonisées.
Le Dancefloor n’est pas oubliée avec Megazine et ses claquements de mains. Le fan de Death metal n’est pas oublié non plus avec la dernière chanson Maximum Planck avec une rythmique rappelant le morceau Sphere of Madness de Decapitated.

Que nous réserve-t’il encore ?

===============

COUP DE COEUR : MY TOP 5

===============

1. Laser Rock
2. Endless Night
3. Megazine
4. Maximum Plank
5. Plug Me in

http://www.myspace.com/doyouknowsquarepusher

============================

Go Plastic

(2001, Warp Records) UK

Squarepusher Go Plastic

J’ai découvert Squarepusher peu après Aphex twin, en explorant le label Warp, avec son album « Do You Know Squarepusher ? » chroniqué prochainement.

« Go plastic » est l’un des premiers albums de sa discographie pourtant c’est l’un des derniers auquel je me suis intéressé. Tom Jenkinson (aka Squarepusher) est un très bon bassiste et musicien électronique.

Cet album est dans la lignée de ses albums Drum’n’Bass++ tel un Amon Tobin en accéléré que l’on aurait mis dans la salle des synthétiseurs d’Aphex Twin. On retrouve parfois quelques nappes de basses posées, mais cela reste timide comparé à ses sorties plus récentes.

La plupart de mes chansons préférées de cet album se ressemblent, dans cette fougue Drum’n’Bass : Go ! spastic, Greenways Trajectory et Boneville Occident.

My Red Hot Car incorpore une dimension sample de voix et pitchdown qui ajoute un vrai plus et qui en a fait le single de l’album, d’ailleurs sorti en Ep juste avant.

Enfin, la chanson la plus intéressante, à mon sens, est The Exploding Psychology qui va d’ailleurs de paire avec un vidéoclip magnifique. Il s’agit des effets et du dosage de réverbe particulier qui donne une impression d’immensité. Les micro rythmiques complexes se mêlent à de petits riffs qui partent dans tous les sens, qui sont un aperçu de ses sorties futures.

===============

COUP DE COEUR : MY TOP 5

===============

1. The Exploding Psychology
2. Go ! Spastic
3. My Red Hot Car
4. Greenways Trajectory
5. Boneville Occident

http://www.myspace.com/doyouknowsquarepusher

P Money

Money Over Everyone (mixtape)

(2009, Avalanche Music) UK

J’ai eu la chance de connaître Patrick VocalTeknix, qui m’a ensuite donné la chance de découvrir l’excellent Grime de P Money.
J’ai toujours aimé le Grime, combinaison de Hiphop, Electro, de rythmiques puissantes et de flows hargneux.
« Money over Everyone » propose 20 morceaux avec des productions énormes et très bien masterisées.

Ma chanson préférée est Left The Room, vraiment puissante avec un flow entêtant et une production particulièrement intéressante.
Vient ensuite l’infinie Hot Ones avec une rythmique hypnotique et un passage à qui fait penser presque à Puppetmastaz à 3:50. Cette chanson a tourné en boucle sur mon Iphone alors que je parcourais des kilomètres de stands en stands à l’IBC 2010 à Amsterdam.

Fruits and Veg est basée sur un question réponse avec une voix classique et une voix façon Talkie-walkie très originale.
Il y a également la 1 Up et son instru Mario Bross qui renforce cet univers electro particulier qu’est celui du grime.
Mention spéciale à Cash in my Pocket avec un feat d’un king du grime : Wiley.

Voici des liens vers Youtube pour découvrir son album.

===============

COUP DE COEUR : MY TOP 5

===============

1. Left The Room
2. Hot Ones
3. Fruits and Veg
4. Cash in my Pocket
5. 1 UP

http://www.myspace.com/mcpmoney

Zach Hill

Face Tat

(2010, Sargent House) USA, California

Lofi jusqu’au bout des clips.

Zach Hill est un batteur si exceptionnel qu’il n’est plus besoin de le présenter.
Je suis amateur de tout ses autres projets, Hella, sBachs et Bygones.

Il s’agit là de son deuxième album que j’apprécie beaucoup plus que son premier en solo (auquel je n’ai peut-être prêté une oreille que trop distraite).
Je n’ai pas trouvé ses chansons en streaming pour le moment. Je n’ai donc que ses clips mis en liens avec une qualité de son médiocre. Cela permet néanmoins de se faire une idée.

Dans « Face Tat » ce n’est pas tant la batterie qui est mise en avant, nous avons cette fois un très intéressant travail sur les chants et les synthés de mieux en mieux maîtrisés. Après une entrée en matière réussie avec Memo to the Man, on arrive à a chanson la plus réussie, à mon sens, The Primitives Talks et probablement la plus abordable.

On retrouvera les chansons Lofi riches en sonorités telles The Sacto Smile ou Jakers.
L’instrumentale Face Tat capte l’attention par sa rythmique musicale et cette façon de jouer la batterie qui lui est propre.

On cloture avec un featuring de Devendra Banhart sur Second Life qui fait beaucoup penser aux montées des oeuvres tardives de Hella.

Après une multitude d’albums Zach Hill ne m’ennuie toujours pas !

===============

COUP DE COEUR : MY TOP 5

===============

1. The Primitives Talk
2. The Sacto Smile
3. Face Tat
4. Memo to the Man
5. Second Life

http://www.myspace.com/zachhillmusic

Norma Jean

Meridional

(2010, Razor & Tie) USA, Atlanta

Le dernier album de Norma Jean a un artwork qui rend bien mieux en vrai que ce que l’on peut voir ici. J’ai adoré ce groupe de longue date et sa progression que je vais détailler sous peu ci-dessous.
Cependant ce dernier album m’a laissé sur ma faim.
Contrairement aux précédents qui se renouvelaient soit dans un style ou une ambiance différente, celui-ci sent la redite et seuls quelques morceaux brillent.

Il y a Everlasting Tapeworm qui sort clairement du lot, avec une rythmique implacable et un chant puissant digne des premiers albums. La production est époustouflante et la progression intéressante.

Dans Leaderless and Selfenlisted, On retrouve un mix entre les structures rythmiques complexe de « O’God the Aftermath » et des mélodies au chant proches de « Redeemer ».

Enfin un dernier morceau a interpellé mon attention c’est Blood Burner brutal et complexe quant à lui, enfin tout est relatif.

Il n’y a malheureusement pas assez de chansons pour mon top 5, voici donc mon top 3 :

===============

COUP DE COEUR : MY TOP 5

===============

1. Everlasting Tapeworm
2. Leaderless and Self Enlisted
3. Blood Burner

http://www.myspace.com/normajean

Paul Simon

Graceland

(1986, Warner Bross) USA, New Jersey

Cover de Paul Simon - Graceland

Je me surprends moi-même à chroniquer du Paul Simon, ce qui m’a poussé à renommer la catégorie Rock Alternatif en Pop / Rock Alternatif.

J’étais dans un American Apparel à Richmond quand j’entendis la chanson You can call me Al en fond et je fus transporté par le groovissime riff de basse de Bakithi Kumalo. J’étais persuadé entendre un morceau que je ne connaissais pas de Vampire Weekend.
En cherchant chez moi sur internet je me rends compte qu’il s’agissait de cet album de 1986 qui a forcément inspiré les Vampires contemporains. Même type de chants, rythmes et basse. 

Après un premier morceau franchement pas alléchante, on arrive sur Graceland avec cette petite descente à la guitare entrainante et des paroles merveilleusement subversives :

There is a girl in New York City,
Who calls herself the human trampoline

Bon je m’emporte, il n’empêche qu’il y a plusieurs titres franchement sympas suivant la même idée, tel Crazy Love, Volume II. On retrouvera des tempos effrénés dignes du Grindcore avec Gumboots et le merveilleux final All around the World or the Myth of Fingerprints qui conclut parfaitement cet album mythique.

===============

COUP DE COEUR : MY TOP 5

===============

1. You can call me Al
2. Graceland
3. All around the World or the Myth of Fingerprints
4. Crazy Love, volume II
5. Gumboots

http://www.myspace.com/paulsimon